AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les chevaux célébres

Aller en bas 
AuteurMessage
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Les chevaux célébres   Lun 17 Sep - 22:35

je vais commencer comme promis par:


HUASO




Huaso (1933 - 24 Août 1961), était un cheval de saut d'obstacles connu pour détenir depuis 1949 le record du monde de hauteur associé au cavalier chilien Alberto Larraguibel

Caractéristiques


Robe : alezan
Marques : pelote en tête
Taille : 1,68 m
Sexe : étalon
Race : pur sang chilien
Pedigree : par Henry Lee et Trémula
Cavaliers : Gaspar Lueje, Alberto Larraguibel

Biographie:


Initialement nommé Faithful, il débuta sa carrière dans les courses, sans obtenir de résultats à cause de sa grande nervosité et de son caractère insoumis. Après six ans d'échec total, il fut acheté par le capitaine Gaspar Lueje pour tenter de l'éduquer comme cheval de dressage. Mais dès le début de son entraînement, il fut victime d'un grave accident. Faithful réussi à récupérer mais il lui resta une légère boiterie du postérieur gauche qui le mis hors jeu pour cette discipline.

Ainsi, il fut mis à l'entraînement pour le saut d'obstacle mais son manque de docilité sa nervosité le rendait difficile à contrôler. Lors d'un concours, il se sauva en sautant par dessus un mur de plus de deux mètres de haut. C'est alors qu'il fut repéré par un maître de cheval de l'armée qui a décidé tout de suite de l'acheter et de le destiner à l'épreuve de puissance (hauteur).

Le cheval a été pris dans une académie de cavalerie de l'armée, dans la ville de Quillota et a été confié au capitaine Alberto Larraguibel pour sa formation. C'est à cette époque qu'il fut appelé Huaso. Il fut entraîné spécifiquement pendant plus de deux années pour le record du monde.

Le 5 février 1949, cheval et cavalier étaient prêts. Les essais furent tentés à Viña del Mar au Chili. Huaso franchi un obstacle de 2,47 m au troisième essai, le record du monde était battu. Le comité des records ratifia celui de Huaso et d'Alberto Larraguibel le 28 mai 1949 et statua que la nouvelle hauteur à franchir pour battre ce record serait d'un minimum de 2,49 m.

Quand il a battu son record Huaso avait déjà 16 ans, âge très avancé pour un résultat de cette ampleur. Après ce record, le cheval a été retiré de la compétition et n'a plus jamais été monté. Il a vécu librement jusqu'à ce qu'il soit mort naturellement le 24 août 1961, à l'âge de 29 ans. Huaso est enterré à la même académie de cavalerie où il a passé ses dernières années.


source de wikipédia



_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15


Dernière édition par le Mer 14 Nov - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Lun 17 Sep - 22:38

si vous avez quelques choses d'autres a ajouter n'hésiter pas je le reéditerai!!!!

_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
delou
cheval
cheval
avatar

Nombre de messages : 464
Age : 23
Localisation : belgique=)soiron
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Mar 18 Sep - 20:16

oki
photo impressionantes! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delou007.skyblog.com/
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Mar 18 Sep - 20:52

c'est clair!!!

_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
delou
cheval
cheval
avatar

Nombre de messages : 464
Age : 23
Localisation : belgique=)soiron
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Mar 18 Sep - 21:45

BARBArO

cheval de courses de 5ans(enfin je crois),il a gagné de nombreuse courses et c'est eteind(je sais plus quand,mais je l'ai sur une video! lol! )
et oui il n'avait que 5 ans Exclamation Sad
il est allé a une courses et force la porte de la stalle donc faux depart,le depart(le vrai) est lancé mais barbaro qui est d'habitude premier est dernier et ralenti de plus en plus...inquiet son jockey l'arrete mais il est tres dure de controler le jene cheval donc demande de l'aide,barbaro a une fracture au canon(il y a plus de detail sur la viddeo!)!
c'est ici que le combat commence,Barbaro est entre la vie et la mort les chances de survie sont de 50%!
on le fait marche dans l'herbe,il remange comme avant...c'est bon signe...MAIS makgré des vetos super perfectionniste;son jockey fier de lui,ses entraineurs,ses proprios...barbaro s'eteind il souffrait de trop!
video:je la mettrais apres!
photo de loin de barbaro arreter avec son mal de chien et son sabot complètement scratché:








Dernière édition par le Sam 20 Oct - 17:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delou007.skyblog.com/
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Mar 18 Sep - 21:54

j'avais entendu cette histoire très triste!!!! d'ailleurs quelqu'un avait crée un topic pour lui dans => généralité=>histoire triste je crois!!!

_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
the-cheval
Admin
avatar

Nombre de messages : 918
Age : 25
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Mar 18 Sep - 21:58

oui moi aussi j'avait deja entendu cette histoire Sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-forum-equestre.superforum.fr
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Jeu 18 Oct - 15:45

voici un autre cheval exceptionnel anglais:

Milton


Sa Vie:


C’est par une nuit d’avril 1977, que naît Marius Silver Jubilee qui sera rebaptisé comme on le connaît mieux Milton. Poulain argenté originaire de la région d’Oxford en Grande Bretagne, Milton au contraire de notre petit Jappeloup a des origines assez prometteuses. En effet son père, Marius s’est déjà distingué sous la selle de Caroline Bradley en CSO et sa mère Epauletta est une habituée des terrains de concours et possède de bonnes origines. Tout prédestiné donc le poulain à devenir un champion.
Il est âgé de six mois lorsque Caroline Bradley, l’illustre cavalière de son père achète le futur champion à son naisseur, John Harding-Rolls pour seulement 1000 livres. A 4 ans il fait ses premiers pas sur les terrains de concours. Sa cavalière est hélas terrassée par un infarctus durant un parcours. Ses parents même s’ils vendent la plupart des chevaux de leur fille gardent Milton et souhaitent le confier à John Whitaker qui occupé ne répond pas à l’offre des Bradley. Milton se voit finalement confié à Steven Hadley avec qui il ne s’entend pas vraiment. Dans l’année qui suit, il se blesse les tendons et doit rester au repos pour 6 mois.
Au printemps 1985, Milton prend enfin le chemin des écuries de John Whitaker son nouveau cavalier. Pendant les premiers temps, John Whitaker fait surtout travailler le cheval sur le plas et en extérieur afin de fortifier ses tendons. En août il commence ses premiers concours et comme il saute très bien, John Whitaker l’emmène tout de suite sur le circuit coupe du monde pour " l'acclimater " mais il arrive à gagner des trophées et remporte notamment la coupe Volvo à Bordeaux devant Jappeloup. C’est le début de leur lutte acharnée à celui qui aura le plus de victoires à son palmarès.
C'est durant les années 1988 à 1991,que Milton est au mieux de sa forme, il accumule les victoires (six victoires en grands prix, 2 victoires en grand prix coupe du monde, champion d’Europe à Rotterdam en 1989, champion de monde à Dortmund en 1991). Seul l’or olympique manque à son palmarès mais il échoue en 1992 à Barcelone. Durant l’année 1993, Milton montre quelques problèmes de santé mais arrive finalement à remonter au haut niveau. Cependant, toute chose a une fin et Milton doit maintenant laisser la place à d’autres chevaux plus jeunes. C’est en 1994 qu’il commence sa tourné d’adieu avant une retraite bien méritée dans le Yorkshire où il passera d’agréables années entouré de ses propriétaires, de son cavalier,… Milton fut le premier cheval à remporter plus de 10 millions de francs de gains.
Comme toutes les stars, Milton avait son caractère ainsi sir Milton ne s’est présenté que très rarement avec les crins nattés. Les séances de nattage le stressant avaient en effet étaient abandonnées au profit des crins libres. IL n’aimait pas non plus être tondu et John Whitaker se voyait obligé de lui administrer des calmants pour les séances de tonte. Même si sur les parcours il se montrait toujours facile et à l’écoute, il faisait le pitre en balade mettant régulièrement son cavalier à terre ou tombant lui-même si bien que par la suite, Milton ne partait plus en balade qu’avec ses genouillères. Sir Milton adoré l’ambiance des concours et il n’était pas rare qu’à la remise des prix il effectue une cabriole pour la plus grande joie de son public. Comme toute star internationale qui se respecte, Milton avait bien son caractère qui n’était pas toujours facile mais toujours gai et de bonne humeur. Les photos où il apparaît les oreilles pointées et l’œil vifs ne sont pas rares !!!
Finalement, il s’est éteint le 4 juillet 1999 à l’âge de 22 ans terrassé par des coliques.





Son palmarés:


Sous la selle de John Whitaker, Milton était un cheval hongre de CSO qui a eu un des plus grands palmarès de tous les chevaux de cette discipline.

Né en 1977, son père est Marius, cheval international de CSO monté par Caroline Bradley.

Milton a remporté des titres internationaux parmi les plus prestigieux.

1987 : Champion d'Europe par équipe
1989 : Champion d'Europe individuel et par équipe à Rotterdam
1990 : Médaille d'argent individuel et médaille de bronze par équipe aux Championnats du Monde de Stockholm
1990 : Vainqueur de la Coupe du Monde FEI
1991 : Vainqueur de la Coupe du Monde FEI à Dortmund
Si Milton n'a pas eu de titres olympiques, la raison est qu'il n'a participé qu'à une seule olympiade, celle de Barcelone en 1992, où la chaleur et son âge ne lui ont permis de triompher. En effet, ses propriétaires avaient toujours auparavant refusé à ce qu'il soit sélectionné pour les Jeux Olympiques, en hommage à Caroline Bradley, décédée en 1983 d'un infartus lors d'un concours, et dont ils considèrent qu'elle a été privée injustement d'une sélection olympique en 1976.

Acheté 1000 livres anglaises lorsqu'il était poulain par Caroline Bradley, Milton a été le premier cheval hors courses hippiques à avoir accumulé plus d'un million de livres de gain.

Eternel concurrent de Jappeloup de Luze monté par Pierre Durand, Milton se caractérise également par sa petite taille de 1,62 m. Les deux chevaux se volaient la vedette durant les compétitions, tel le noir luttant avec le gris. En effet, de robe grise, Milton était aussi remarqué et apprécié du public pour charisme, son sens du spectacle et ses cabrioles.

Milton s'est éteint le 4 juillet 1999 et repose dans la ferme des Whitaker en Angleterre.

Quelques photos:












et nos deux terreurs Jappeloup et Milton




petite anecdote:

Milton était un vrai cabotin, qui aimait se montrer en public. un jour, il fit un petit saut de cabri à la remise des prix, par excitation. Ensuite, John Whitaker s'exerça à la cabriole à la maison. Milton en faisait de superbes lors des remises de prix !

Milton détestait les nattes : il fit ses premiers concours natté, mais la séance de nattage le stressait. Après 1986, il entra sur tous les terrains crinière au vent.

Au Championnat d'Europe à Saint Gall, en 1987, Milton arrive deuxième derrière Jappeloup. Le grand duel entre le blanc et le noir ne fait que commencer : il se poursuit jusqu'à la fin de la carrière de Jappeloup, les deux chevaux se volant la vedette à tour de rôle.
En mars 1988, Milton est dans une forme extraordinaire : il remporte six victoires et deux grands prix Coupe du Monde. Mais ses meilleures années sont devant lui. En 1989, il remporte la médaille d'or au Championnat d'Europe à Rotterdam. Dans une forme splendide, selon son cavalier, "Milton vole, Milton plane ; sa puissance, sa souplesse, son élasticité, sa réactivité et sa générosité sautent aux yeux". En 1991, Milton gagne la Coupe du Monde à Dortmund, sur des parcours vraiment énormes, remportant une victoire symbolique : depuis onze ans, les Européens n'avaient plus réussi à reprendre la Coupe aux Américains !

Caroline Bradley avait été injustement écartée de la sélection olympique en 1976. Les Bradley avaient donc été clairs dès le départ : pas de jeux olympiques pour Milton. Mais, finalement, au vu des performances du cheval, il reviennent sur leur décision : en mars 1992, ils donnent le feu vert pour les Jeux de Barcelone. Ils voulaient permettre au cheval de décrocher la plus haute distinction, la seule qui lui manquait : l'or olympique ! Hélas, la chaleur catalane est particulièrement éprouvante pour les chevaux d'âge comme Milton, qui a atteint sa quinzième année : s'il ne commet qu'une petite faute dans l'épreuve par équipe, il échoue dans la finale
En 1993, Milton accumule les problèmes de santé. Mais, après neuf mois d'absence, il revient peu à peu à son meilleur niveau. Hélas, il n'est plus tout jeune. En décembre 1996, il commence sa tournée d'adieu à Londres, où le public l'ovationne, avant de prendre sa retraite dans les vertes prairies du Yorkshire. Il jouit pleinement de sa retraite sous l'oeil attentif de John Whitaker, qui le sort régulièrement en ballade. Choyé par les enfants Whitaker et par ses propriétaires, il coule des jours heureux, bien mérités.

Il adorait les bonbons a la menthe

citations:



Citation :
Milton vole, Milton plane ; sa puissance, sa souplesse, son élasticité, sa réactivité et sa générosité sautent aux yeux

Citation :
Sa façcon de sauter les barres était plus que féline qu'équine






_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Jeu 18 Oct - 16:44

et bien sur quand on parle de Milton on ne peut pas ne pas parler de Jappeloup, son plus grand rival


Jappeloup


Origine et caractéristiques


Jappeloup de Luze (1975-1991) était un cheval de concours de saut d'obstacles appartenant à Pierre Durand.
Le père de Jappeloup est un trotteur français du nom de Tyrol II et sa mère est une jument pur-sang de course s’appelant Vénérable. Jappeloup n’a pas eu de descendance.

Cheval hongre bai foncé de petite taille (1,58 m), Jappeloup n’a pas le physique habituel des chevaux rencontrés sur les terrains de CSO internationaux. Doté d’un caractère indiscipliné et fantaisiste, il a montré de très grandes facilités en saut d'obstacles.


Sa vie:


Ce célèbre petit cheval noir, champion olympique de saut d'obstacles, a séduit les foules. C'est avec son propriétaire, Pierre Durand, qu'il a remporté quantité de médailles. Mais tous ceux qui l'ont monté lui reconnaissent des qualités extraordinaires
Jappeloup ne possédait pas des origines éblouissantes. Il n'avait pas non plus un modèle classique de CSO. Pourtant, il est devenu l'un des plus grands chevaux de concours hippique de tous les temps
Jappeloup de Luze est né en 1975 dans un petit élevage français. Le père du champion, Tyrol, était un trotteur français, sa mère, Vénerable, un pur-sang. On a souvent dit que ce croisement pouvait donner d'excellents résultats... Jappeloup en est la preuve. Il a hérité de l'équilibre, du courage et de la solidité des trotteurs, ainsi que de leur puissant coup de jarret. Il a pris aux pur-sang un tempérament vif, ardent et facétieux (pas toujours facile !).
L'éleveur de Jappeloup, Henri Delage, croit posséder un bon sauteur. Il le montre à Pierre Durand, qui n'est pas emballé. "Trop petit" déclare t-il, déclinant même la proposition de l'essayer. A 4 ans, Jappeloup mesure 1.55 au garrot - rien à voir avec la pointure habituelle des chevaux qui raflent les médailles sur les terrains de CSO.

Un an plus tard, Pierre Durand revoit le cheval sur un terrain de concours. Le cavalier a bien du mal à contrôler sa monture, mais le coup du saut exceptionnel de Jappeloup est évident. Pierre Durand contacte donc Henri Delage. Peu de temps après, Jappeloup de Luze s'installe dans les écuries du cavalier à Saint-Seurin. et son entraînement commence. Un entraînement laborieux et sévère : Pierre Durand est ambitieux et volontaire, Jappeloup indiscipliné et plein de fantaisie
La saison suivante, les spectateurs découvrent les bonds du futur champion aux épreuves de jeunes chevaux de Fontainebleau. Il se classe dixième des chevaux de 6 ans, avec quelques parcours remarquables. Un an plus tard, en 1982, âgé de 7 ans, Jappeloup de Luze devient champion de France. Il n'a commis aucune faute pendant les 3 tours de l'épreuve ! Il est intégré à l'équipe de France : une carrière internationale s'ouvre à lui.
De coupes des Nations en Grands Prix, Jappeloup apprend le métier. Il est sélectionné pour les Jeux Olympiques de Los Angeles de 1984. Hélas, pendant l'épreuve par équipe, le cheval refuse, jette son cavalier à terre, parvient à retirer sa bride et s'enfuit vers les écuries. Mortifié, Pierre Durand doit traverser l'immense terrain sous l'oeil de million de spectateurs. La chute est retransmise en mondovision ! Après sa chute, Pierre Durand essuya de nombreuses critiques. Mais malgré les mauvaises langues et les nombreuses offres d'achat, Pierre Durand conserva Jappeloup.

Jappeloup a conservé la tête caractéristique du trotteur : importante avec un regard vif et doux à la fois, une ossature marquée et un bout de nez bien carré. Et surtout, une tête bien pleine !

Lors de ses premières années de concours, Jappeloup, plein d'une ardeur juvénile, n'ajustait pas toujours son saut : de puissantes poussées des jarrets l'envoyaient loin au dessus des obstacles. Cette générosité risquait de l'user prématurément. Pierre Durand l'entraîna beaucoup sur des obstacles rapprochés afin de l'inciter à mieux ajuster son effort
Aux jeux olympiques, Jappeloup a subjugué des millions de spectateurs et de téléspectateurs. Après cet événement, et malgré son refus, il devient l'un des chevaux favoris du public.

Cheval et cavalier reprennent le travail et enchaînent les grandes épreuves. En 1986, Jappeloup remporte une dizaine de victoires (Coupes des Nations et Grands Prix). Le couple manque la première place au Championnat de Monde, mais Jappeloup se distingue sous la selle des différents cavaliers de l'épreuve tournante. Et, en 1987, il rafle le titre de champion d'Europe !

Arrivent les Jeux Olympiques de Seoul, en 1988. Jappeloup enchaîne les parcours dans un style irréprochable, avec une générosité qui arrache au public déjà conquis des ovations. Après un sans-faute qui rapporte la médaille de bronze à l'équipe de France, Jappeloup est encore sans-faute en individuel : la médaille d'or est pour lui ! Vraiment pour lui, puisque Pierre Durand, pour le remercier, lui passe la médaille sur le poitrail.

A Seoul, Jappeloup a 13 ans. Voilà plus de 7 ans qu'il se distingue sur les parcours de saut d'obstacles, donnant tout ce qu'il peut à son cavalier - non sans fantaisie et non sans caprice, mais avec courage et un dynamisme époustouflants.

Sa carrière s'achève en septembre 1991 lorsque Pierre Durand lui accorde enfin une retraite bien méritée. Hélas le champion en profite peu : trois mois plus tard, il est terrassé par une crise cardiaque.



Ses palmarés:


Avec son cavalier Pierre Durand, Jappeloup a gagné de nombreux titres : Champion de France en 1982, Champion d'Europe en 1987, 11 médailles d'or en Grands Prix dont 5 en Coupe du Monde et 3 en CSIO, et Champion Olympique aux JO de Séoul en 1988.

En 1997, le magazine équestre l'Année Hippique a désigné Jappeloup comme étant le deuxième cheval le plus performant en saut d'obstacles depuis la 2e Guerre mondiale[1]. Il a été élu par un vote de 37 experts du monde des sports équestres.

Le public a particulièrement retenu la lutte sur les terrains de CSO entre Jappeloup et son concurrent gris, le célèbre Milton sous la selle de l'anglais John Whitaker.

Pour sa retraite en 1991, un jubilé a eu lieu au Champ-de-Mars à Paris avec une compétition de saut d'obstacles réunissant les 25 meilleurs cavaliers et se déroulant sur un sol composé de sable bleu.


quelques photos:

















_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
delou
cheval
cheval
avatar

Nombre de messages : 464
Age : 23
Localisation : belgique=)soiron
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Sam 20 Oct - 17:51

trop boo jappeloup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delou007.skyblog.com/
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Dim 21 Oct - 1:00

oui il était mignon de meme pour milton!!!

_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
delou
cheval
cheval
avatar

Nombre de messages : 464
Age : 23
Localisation : belgique=)soiron
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Dim 21 Oct - 15:59

oui mais j'(aime mieux les chevaux noirs! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delou007.skyblog.com/
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Ven 26 Oct - 17:02

c'est vrai que c'est moins salissant

_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
Angéla_
cheval d'or
cheval d'or
avatar

Nombre de messages : 1248
Localisation : quelque part sur notre chère Terre
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   Lun 10 Déc - 16:44

Ourasi



Ourasi (7 avril 1980 - ) est un cheval de course né à Saint-Etienne-l'Allier. C'est un trotteur français alezan brûlé. Il a été surnommé « Le Roi Fainéant » pour souligner à la fois son indifférence et sa domination.

Origines

Le Grand-père d'Ourasi, Ura (père de Greyhound) est issu de deux champions : Carioca II et Gélinotte (lauréate de deux prix d'Amérique) et la mère de Greyhound, Strada, était quant à elle une fille du crack Jamin (deux fois vainqueur du prix d'Amérique).

Le père d'Ourasi, Greyhound n'a pas été un crack : il a couru contre les bons chevaux de sa génération, parvenant à se placer dans les semi-classiques. La mère d'Ourasi, Fleurasie fut une très modeste compétitrice, remportant trois courses au total avant d'entrer au haras, mais son grand-père paternel fut le père de Roquépine.

Ourasi eut une sœur du nom de Vourasie qui fut une jument de premier plan, placée du Prix d'Amérique... Elle fut battue notamment par la jument suédoise Ina Scot (qui permit à une femme, Helen Johansson de remporter pour la première fois le prix d'Amérique en 1995).

Les propriétaires d'Ourasi, Rachel et Raoul Ostheimer ne fondent pas d'immenses espoirs en ce poulain, il est paresseux et lourdaud... Rachel insiste toutefois pour l'engager dans quelques courses.

Les premières ne furent pas très convaincantes mais dès ses début à Vincennes sous la drive du crack de l'époque Jean-René Gougeon il démontra qu'il sortait vraiment de l'ordinaire, tant est si bien que le 12 février 1983 son entourage décida de le mettre au départ du Critérium des Jeunes l'épreuve qui voit s'affronter les meilleurs chevaux de trois ans. Bien leur en prit puisqu'il s'adjugea cette épreuve de toute une classe...

Ourasi est détenteur du plus grand nombre de victoires dans le Prix d'Amérique, il s'imposa à quatre reprises : 1986, 1987, 1988 (drivé par Jean-René Gougeon) et 1990 (drivé par Michel Marcel Gougeon dit Minou).

Obligatoirement avec ce palmarès, le prix du cheval augmente, jusqu'à atteindre le record historique de 24 millions de francs. A ce stade, et malgré le refus de Rachel, Raoul Ostheimer décide de vendre le bébé pour moitié : les parts du champion se partageront entre 40 co-propriétaires différents. Les courses d'Ourasi se courent à guichet fermés, le PMU songe même parfois à annuler les paris tant il n'y a plus de surprise à l'issu de la course : Ce sera Ourasi.

En 1989 : Prix d'Amérique à l'hippodrome de Vincennes. Ourasi est évidemment le grand favori, voilà 3 ans qu'il remporte cette course avec une facilité déconcertante. Cette victoire au prix d'Amérique sera sa 4e consécutive et marquera un record : jamais cheval ne l'a gagné 4 fois ! Mais voilà : quelques jours plus tôt Ourasi connut des problèmes urinaires qui l'empêchèrent d'uriner avant la course. Il termina 3e alors qu'il était le grandissime favori, battu par la jument de Roger Baudron Queila Gédé et sur le fil par Potin d'Amour ! Peu de temps après son fidèle entraîneur-driver Jean-René Gougeon connut un accident cardio-vasculaire qui l'écarta définitivement de la compétition ; à partir de ce moment-là ce fût son frère Minou Gougeon qui devint le partenaire d'Ourasi au sulky.

Ourasi conclut sa carrière en apothéose le 28 janvier 1990 en réussissant l'exploit de s'octroyer une quatrième victoire dans le Prix d'Amérique, il démontra ce jour-là qu'il était bien le plus fort et que sans problème l'édition 89 ne lui aurait pas échappé...

Dans la foulée il entâma une carrière d'étalon, pour laquelle il était très attendu, ses saillies se vendaient à prix d'or, mais l'arrêt de la compétition eut des conséquences très négatives sur le moral du cheval, il s'avéra infertile et n'eut que très peu de poulains...

Il coule depuis une retraite paisible au Haras de Gruchy dans le Calvados à quelques kilomètres de Bayeux.



Principales victoires


Allemagne

Elite-Rennen: 1986
Grand-Prix de Hambourg: 1988



France

Prix d'Amérique: 1986, 1987, 1988, 1990
Prix de France: 1986, 1987, 1988
Grand critérium de vitesse de la Côte d'Azur: 1986, 1987, 1988, 1989
Prix de Paris: 1989
Prix de l'Étoile: 1985
Prix René Ballière: 1986, 1988
Critérium des 5 ans: 1985
Critérium des Jeunes: 1983
Prix de Bretagne: 1986
Prix du Bourbonnais: 1985, 1986, 1988
Prix de Bourgogne: 1987, 1988, 1989
Prix de Belgique: 1986, 1987, 1988, 1989
Prix de Washington: 1988
Prix de Croix: 1985
Prix d'Europe: 1985, 1986, 1988
Prix Roederer: 1985
Prix Kalmia: 1983
Prix Robert Auvray: 1985
Grand Prix du Sud-Ouest: 1987


Norvège

Oslo Grand Prix: 1989


Suède

Aby Stora Pris: 1988

Principaux accessits


États-Unis

March of Dimes au Garden State Park : 2e en 1988 (l'une de ses plus grandes courses)


France

Prix d'Amérique: 3e en 1989
Prix de Bretagne: 2e en 1985
Prix du Bourbonnais: 2e en 1989
Prix René Ballière: 2e en 1987

Tableau de bord

Gains en course: 21 782 895 Francs
Meilleure réduction kilométrique: 1'11"5 à Garden State Park soit 50,27 Km/h sur 1609 m
85 courses, 58 victoires et 22 places

















_________________
'j'ai décidé je m'en vais..........'
marre des dattes j'ai les doigts qui collent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau
le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme


Shot at 2007-11-15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palmaetilda.ifrance.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chevaux célébres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chevaux célébres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Construction d'un abri pour chevaux
» moutons et chevaux
» SOLDES CHEVAUX DE TAN !
» Foire aux chevaux dans le Nord les 22 & 23 MAI 2010
» le regain, pas bon pour les chevaux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tous sur les chevaux-
Sauter vers: